Association pulmonaire du Canada - combatte les maladies pulmonairesCherchezPlan du siteContactez–nousFrançais
  Association pulmonaire du Canada>Espace médias>Nouvelles & annonces  
 

Nouvelles & annonces

Abonnez-vous aux nouvelles

Abonnez-vous aux nouvelles de l'Association pulmonaire et des actualités liées à la santé pulmonaire.

Abonnez-vous aux nouvelles

2014  |  2013  |  2012  |  2011  |  2010  |  2009  |  2008  |  2007  |  2006  |  2005  |  2004  |  2003  

26 avril 2007
S'attaquer à la maladie pulmonaire : élaborer le tout premier Plan d'action du Canada sur la santé pulmonaire
S'attaquer à la maladie pulmonaire : élaborer le tout premier Plan d'action du Canada sur la santé pulmonaire

(Ottawa) –  En collaboration avec le Gouvernement du Canada et des intervenants des quatre coins du pays, l'Association pulmonaire du Canada a donné aujourd'hui le coup d'envoi à la rencontre « Cadre national pour la santé pulmonaire : vers un plan d'action Â», qui réunit des experts médicaux et scientifiques chargés d'élaborer le premier plan d'action du Canada pour lutter contre la maladie pulmonaire.

Six millions de Canadiens – une personne sur cinq – sont atteints d'une forme de maladie pulmonaire, ce qui coûte 15 milliards $ par année au Canada en dépenses de santé directes et en coûts indirects liés à la perte de productivité. Toutes les 20 minutes, un Canadien meurt d'une maladie pulmonaire. Cette sombre réalité a incité des partenaires – des gouvernements, l'Association pulmonaire, des intervenants du domaine de la santé et d'autres secteurs – à affronter ce problème considéré comme l'une des cinq plus importantes causes de coûts pour le système de santé.

« Le Canada est un chef de file mondial dans le domaine de la santé pulmonaire; le Plan d'action nous permettra d'intensifier nos efforts Â», affirme Nora Sobolov, présidente du Comité directeur du Cadre national pour la santé pulmonaire. « C'est un point tournant pour la santé pulmonaire dans notre pays. Des leaders du domaine collaboreront à développer un plan d'action qui réduira significativement les taux de maladie respiratoire au Canada. Â»

Au cours de la prochaine année, ils élaboreront une approche complète pour améliorer la santé pulmonaire des Canadiens. L'approche se fondera sur l'échange d'information, l'amélioration du dépistage et de la gestion de la maladie pulmonaire, l'intégration des systèmes existants de soutien et l'élaboration d'approches proactives à l'incidence des maladies pulmonaires chroniques et infectieuses, aux effets néfastes du tabac sur la santé pulmonaire des Canadiens et aux facteurs environnementaux qui contribuent à la maladie pulmonaire (comme la pollution de l'air et les émissions de gaz à effet de serre).

Le mécanisme d'élaboration du Cadre national est guidé par quatre groupes de travail consacrés aux maladies chroniques, au tabagisme, aux maladies infectieuses et à l'environnement. Ces éléments ont été identifiés comme des aspects clés des efforts pour améliorer la santé pulmonaire des Canadiens.

« Le taux d'asthme au Canada est l'un des plus élevés au monde Â», souligne le Dr Gerard Cox, co-président du Groupe de travail sur les maladies chroniques du Cadre national pour la santé pulmonaire. « L'asthme est l'une des principales causes de visite à l'urgence, chez l'enfant, et il demeure une cause de mort subite chez les jeunes adultes. Avec près de trois millions de Canadiens atteint d'asthme, il est vital d'agir pour combattre cette maladie chronique, et d'autres. Â»


« On a fait de grandes choses pour réduire le taux d'usage du tabac parmi tous les groupes démographiques, au Canada Â», note Paul Thomey, président du Groupe de travail sur le tabagisme. « Toutefois, une approche coordonnée est nécessaire à réduire la prévalence du tabagisme – et de ses effets néfastes – parmi des populations vulnérables comme les peuples autochtones et les personnes atteintes de troubles mentaux. Par ailleurs, il faudra continuer de mettre l'emphase sur les jeunes et sur le dépistage précoce, pour atteindre l'objectif à long terme d'un taux de tabagisme inférieur à 10 %. Â»

« Les maladies infectieuses comme l'influenza, la tuberculose et la pneumonie continuent de menacer la santé et le bien-être de nombreux Canadiens Â»,signale le Dr Malcolm King, président du Groupe de travail sur les maladies infectieuses. « Ces maladies sont prévalentes dans toutes les communautés, mais elles sont plus répandues aux échelons socioéconomiques inférieurs. Par conséquent, il est essentiel de répondre à la pauvreté et aux problèmes de logement parmi les Premières Nations, les Inuit et les Métis, les immigrants et les réfugiés, pour s'attaquer aux causes qui influencent des maladies pulmonaires infectieuses dans ces communautés. Il est inacceptable, au 21e siècle, que la majorité des cas de tuberculose viennent de l'étranger ou affectent des foyers autochtones. Â»

« L'exposition aux polluants de l'air intérieur ou extérieur aggrave les symptômes de l'asthme et de la MPOC. Dans certains cas, ces substances peuvent causer l'asthme ou, plus rarement, le cancer Â», explique Kenneth Maybee, président du Groupe de travail sur l'environnement. « Des enjeux environnementaux sont liés à chaque aspect de la santé respiratoire; il est crucial d'élaborer des stratégies complètes pour réduire l'exposition aux polluants de l'air, rehausser la sensibilisation aux liens entre les changements climatiques et la pollution de l'air, et réduire les émissions de gaz à effet de serre. Â»

 

Le Cadre national pour la santé pulmonaire est un ambitieux projet pluriannuel qui s'est amorcé en 2006 et qui vise à élaborer un Plan d'action canadien pour la santé pulmonaire, par et pour un vaste éventail de dépositaires d'enjeux, afin d'améliorer significativement la santé respiratoire des Canadiens. Une fois mise en œuvre, l'approche collaborative à la prévention et à la gestion des maladies respiratoires résultera en une baisse marquée des taux de maladie pulmonaire, une réduction des temps d'attente, et de meilleures politiques de santé environnementale, pour que les Canadiens respirent mieux.

En collaboration avec le Comité directeur du Cadre de travail et l'Agence de santé publique du Canada, l'Association pulmonaire est chargée de diriger le processus qui met à contribution le talent et l'expertise de nombreux intervenants clés.

Plus de 175 dépositaires d'enjeux sont réunis à Ottawa pour la rencontre des 26-27 avril – notamment des experts des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, des domaines de la santé et de l'environnement, de regroupements de patients et de consommateurs, du secteur bénévole, d'organismes autochtones, de l'industrie et du secteur privé, de même que des praticiens cliniques, chercheurs et universitaires.

-30-

Pour plus d'information, les représentants médias sont priés de communiquer avec :

Cameron Bishop
Directeur des communications et des affaires gouvernementales
Association pulmonaire du Canada
Téléphone :  613-569-6411 (poste 223)
Courriel :
cbishop@lung.ca